fbpx
Retour aux nouvelles
Durée de lecture: 4 min

Combien coûte un vélo de leasing?

Une meilleure santé, moins d’embouteillages et de nombreux avantages financiers … Le leasing de vélos est le moyen par excellence pour répondre aux besoins de mobilité personnels  des collaborateurs. De plus en plus d’entreprises et organisations le proposent. Et grâce aux mesures fiscales du gouvernement, c’est très intéressant autant pour les employés que pour les employeurs! Mais comment tout cela fonctionne-t-il? Et combien vous coûte un tel vélo de leasing réellement? Ci-dessous nous avons regroupé toutes les informations essentielles sur le leasing de vélos et nous donnons quelques exemples concrets.

Qu’est-ce que c’est, le leasing de vélos?

Lorsque vous optez pour un vélo de leasing, vous louez en fait un vélo à long terme avec une option de reprise. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une période de 3 ans. Une fois cette période écoulée et donc le contrat de leasing expiré, vous, en tant que conducteur, avez la possibilité d’acheter le vélo. La valeur résiduelle du vélo chez o2o est généralement de 16% de la valeur originale (des exceptions sont possibles) et vous trouverez cette valeur dans la Politique cycliste.

Quand on parle du coût pour le leasing de vélos, on parle souvent d’une formule tout compris. Non seulement vous louez le même vélo pendant 3 ans, mais vous bénéficiez en plus d’un dépannage, d’une assurance, d’un budget d’entretien et éventuellement d’accessoires. Pendant la période de leasing, vous payerez en tant que conducteur une contribution mensuelle pour l’utilisation de votre package de leasing (vélo, assurance et accessoires). En tant qu’employé, vous payez généralement cette cotisation via une partie du salaire. Selon les dispositions de la Politique cycliste de votre entreprise, cette contribution peut également être réglée via le pécule de vacances ou la prime.

Ainsi, l’idée de base derrière le leasing de vélos est assez similaire à celle du leasing d’une voiture. Cependant, grâce aux mesures économiques du gouvernement, il existe des différences remarquables qui rendent le leasing d’un vélo beaucoup plus avantageux que le leasing d’une voiture. 

Avantage fiscal: un vélo de leasing = pas un avantage de toute nature

Lorsque vous optez pour un vélo de leasing par l’intermédiaire de l’entreprise, vous n’avez pas à payer de précompte professionnel ni d’avantage de toute nature pour ce vélo. Cela signifie que si vous ou un membre de votre famille souhaitez également utiliser ce vélo pour des activités privées, vous ne payez aucun frais supplémentaire. C’est certainement le cas avec une voiture. La seule condition fixée par le gouvernement est que vous vous rendiez régulièrement au travail à vélo. Le montant exact n’est indiqué nulle part. Pour la plupart des entreprises, l’objectif est de 20 %. Cela signifie que vous effectuez votre trajet domicile-travail à vélo en moyenne 1 jour ouvrable sur 5 sur une base annuelle. Un chiffre réalisable, non?

Attention, si vous souhaitez bénéficier de ces avantages fiscaux, vous devez le faire via votre employeur. En tant que particulier, un vélo de leasing n’est pas possible à ces conditions, à l’exception des entrepreneurs indépendants.

Si votre entreprise ne propose pas encore de leasing de vélos, mais qu’il y a un intérêt, n’hésitez pas à contacter notre équipe, sans engagement.

Avantage financier: l’échange de salaire brut

Il est bien sûr agréable d’entendre que vous êtes exempté d’un certain nombre de frais supplémentaires avec un tel vélo de leasing, mais comment cela se traduit-il dans la réalité? Et bien, lorsque vous démarrez avec le leasing de vélos, vous vous engagez à verser une contribution mensuelle pour l’utilisation de votre vélo pendant 3 ans. Les entreprises choisissent souvent de proposer le leasing de vélos sur base d’un échange de salaire brut. Concrètement, cela signifie que la cotisation mensuelle pour votre vélo de leasing est d’abord déduite de votre salaire brut et que votre salaire net n’est calculé qu’après. Et cela procure un avantage financier très important pour l’employé. Vous versez donc une contribution mensuelle pour le package de leasing, mais vous n’en payez en fait qu’une partie.

Et cela nous amène immédiatement à la question suivante : est-il plus intéressant de prendre un vélo de leasing par l’intermédiaire de l’entreprise ou d’acheter un vélo soi-même? 

Normalement, lorsque vous achetez un vélo, vous le faites via votre salaire net. Votre salaire net est le résultat de votre salaire brut moins les cotisations sociales et les impôts. De plus, votre employeur verse lui aussi des cotisations patronales sur votre salaire brut. En finançant votre vélo de leasing par votre salaire brut, la prime de fin d’année ou le bonus brut, ces taxes ne sont plus applicables.
Tout cela procure un avantage financier très important, ce qui vous donne un budget supplémentaire pour des vélos plus évolués. Rêvez de ce nouveau vélo de course cool, du vélo cargo électrique ou speed pedelec rapide.

Dans un nombre plus restreint de cas, l’échange salarial s’effectue sur base de la prime de fin d’année. Le règlement via la prime de fin d’année se fera alors au prorata de la date de démarrage. Par exemple, si le bail démarre en milieu d’année, la moitié de la contribution brute annuelle sera réglée la 1ère année. Pour les 2 années suivantes, la totalité de la cotisation annuelle brute sera alors réglée via la prime de fin d’année. Et finalement la 4ème année, la moitié de la cotisation brute annuelle sera réglée.

Calculez vous-même votre prix de leasing?

Il existe de nombreux types de vélos de leasing, tous avec un prix différent. De plus, le salaire de chacun est différent et des assurances sont parfois exigées par l’entreprise (pensez à une assurance responsabilité civile pour les speed pedelecs). Il n’est donc pas facile d’estimer le coût exact du leasing d’un vélo. C’est pourquoi il est pratique de pouvoir simuler le prix du leasing de vélos par vélo. En tant qu’employé d’un client o2o, vous pouvez faire des simulations illimitées via myo2o Biker avant de commander. De cette façon, vous savez immédiatement quelle contribution vous payerez pour quel vélo. Pratique, non, car qui sait, en tant que salarié, vous hésitez peut-être encore entre quelques modèles.

Avez-vous trouvé cet article intéressant?

question rhétorique

Peut-être que ton réseau s’y intéresse également! Partage cet article et inspire ton entourage avec des tuyaux et avis pratiques au sujet de la mobilité durable.