fbpx
Retour aux nouvelles
Durée de lecture: 4 min

Une salle de séchage innovante à l’UZ Gent gâte les cyclistes sous la pluie

L’hôpital universitaire de Gand (UZ Gent) a installé une salle de séchage pour sécher de manière durable et efficace les vêtements trempés des cyclistes et des motards. Fini donc de mettre des vestes et des pantalons imperméables froids et humides après une longue journée de travail. Cette salle de séchage est une première pour notre pays et une belle initiative de gâter les employés cyclistes devant affronter des conditions hivernales!

L’UZ Gent est fan d’une culture cycliste active, car les employés cyclistes ont en effet une avance physique et mentale. L’exercice physique régulier constitue effectivement un grand avantage pour les professionnels de la santé qui donnent le meilleur d’eux-mêmes jour après jour. De plus, les problèmes de circulation et de stationnement dans l’enceinte et autour de l’hôpital sont considérablement réduits lorsque davantage de personnes vont travailler en pédalant.

Tout le monde à vélo

“Il existe plusieurs façons d’amener plus de personnel sur leurs vélos”, explique Stijn Van Daele, Responsable de Service Mobilité et Sécurité chez UZ Gent. “Tout d’abord, à l’UZ Gent, nous investissons dans un abri sécurisé pour les vélos. Surtout depuis que de plus en plus de personnes viennent au travail avec des modèles plus coûteux comme les speed pedelecs et les vélos électriques, un endroit où vous pouvez laisser votre vélo en toute sécurité est essentiel. Nous avons plusieurs abris à vélos couverts sécurisés avec badge et vidéosurveillance, répartis sur le campus. Plus de deux-roues électriques signifie plus de batteries et un besoin accru d’options de recharge. À l’avenir nous prévoyons donc d’équiper les abris à vélos de casiers de recharge.

Outre le vélo, le confort du cycliste mérite également une attention particulière: ainsi, l’UZ Gent dispose  d’un abri à vélos équipé d’une pompe à vélo et d’une prise, tandis que dans le passé, ils avaient organisé une campagne d’hiver avec du café et du chocolat chauds. Et maintenant il y a donc la salle de séchage. “Avec cette initiative, nous voulons surtout honorer les personnes qui continuent à faire du vélo par tous les temps et abaisser le seuil pour prendre le vélo même quand il pleut”, souligne Stijn.

Adieu aux vêtements mouillés

Parfois, une bonne idée arrive au bon moment, et Stijn ne peut qu’en convenir: “Lors d’une réunion du Comité de la Mobilité, nous avons élaboré un plan pour aider nos employés pédalant sous la pluie. Le concept d’une salle de séchage était né et nous nous sommes inspirés des campeurs qui font sécher leurs vêtements mouillés dans une pièce séparée après une randonnée. Pratique et efficace!”

L’ensemble du plan a été soutenu par la direction et les associations professionnelles. Le dernier coup de pouce est venu grâce au support financier du Fonds Bashir Abdi, qui soutient les initiatives sociales pour les prestataires de soins. Le résultat est une belle histoire: UZ Gent récompense son personnel cycliste et lui offre un confort supplémentaire. Parce que faire du vélo sous la pluie, c’est tellement mieux quand on peut mettre des vêtements secs après.

Technologie de pointe suédoise

Une telle salle de séchage ultramoderne est un concept merveilleux! Mais comment s’y prendre? “Grâce à quelques exemples scandinaves, nous avons trouvé l’entreprise Munters Belgium, dont le siège est en Suède, spécialisée dans le séchage des vêtements de manière durable et efficace”, explique l’architecte Stefanie Demedts, Chef de projet Gestion de l’espace et Définition de projet de l’UZ Gent. Le système de Munters extrait l’humidité de l’air et renvoie l’air sec dans la pièce. En combinaison avec les ventilateurs fixés au plafond, l’affaire est réglée en quelques heures. “Parfait pour notre objectif! Nous avons beaucoup des professionnels de la santé qui travaillent en équipe réduite et ils veulent eux-aussi des vêtements secs”, précise Stefanie. “ Qu’il s’agisse de vêtements de cyclisme, d’une combinaison de moto ou de jeans, nous visons à ce que tout soit bien sec en quatre heures environ. Cette salle de séchage simule une journée sèche et venteuse, le climat idéal pour sécher les vêtements rapidement, et elle est plus efficace en énergie qu’un sèche-linge.”

L’ensemble de l’installation est très économe en énergie et facile à l’entretien. Des détecteurs de mouvement permettent d’arrêter temporairement la ventilation lorsque quelqu’un entre dans la pièce. De plus, l’appareil surveille en permanence l’humidité relative de la salle. Si le niveau est suffisamment bas, le système passe en mode stand-by. Et l’entretien? Cela se limite au remplacement annuel des filtres à air.

“Nous avons également pensé à la sécurité: en collaboration avec ADS Technology de Merelbeke, nous avons conçu l’aménagement de l’espace dans une optique de durabilité et de confort pour l’utilisateur. Nous accrochons les vêtements sur des cintres bien rangés les uns à côté des autres et fournissons un câble pour passer à travers les vêtements; à l’aide d’un cadenas, les employés sécurisent bien le tout. En outre, des casiers individuels ont été installés pour ranger en toute sécurité, par exemple, un casque de vélo ou des chaussures mouillées. La salle est également équipée d’un système de vidéosurveillance et de badge. Ainsi, le personnel soignant peut tout laisser l’esprit tranquille et mettre des vêtements secs quelques heures plus tard”, selon Stefanie. Quel service!

Un regard sur l’avenir

Que l’avenir nous réserve-t-il?  Stijn explique: “Aujourd’hui, à l’UZ Gent, 15% du personnel vient déjà à vélo; il s’agit d’employés qui utilisent le vélo comme principal moyen de transport et qui viennent à vélo au moins 3 jours sur 5. Nous voulons augmenter le nombre de cyclistes et même réduire le nombre de voitures de 65% à 47% dans les années à venir. Un plan ambitieux! Le système de leasing de vélos récemment lancé avec o2o nous aidera à cet égard, car les employés étalent le coût d’un vélo plus cher grâce à leur budget de leasing de vélos. Ainsi, même les personnes habitant un peu plus loin pourront faire le trajet avec leur vélo électrique rapide ou leur speed pedelec.”

Les réactions du personnel sont positives et de nombreux employés utilisent la salle de séchage lorsqu’il pleut. Mais qu’en est-il de la capacité? “Actuellement, il y a de la place pour environ 250 utilisateurs dans la salle”, explique Stefanie. “Si l’on tient compte aussi des différentes équipes, cela représente une moyenne de 500 personnes par jour. Un beau paquet de vêtements secs, n’est ce pas! À l’avenir, nous prévoyons une deuxième salle de séchage dans l’hôpital, à la hauteur des polycliniques, pour servir tous les prestataires de soins.”

En tant qu’employé de cet hôpital de Gand, vous n’aurez bientôt plus d’excuses pour ne pas venir à vélo lorsqu’il fait mauvais!

 

Inspiré par l’histoire d’UZ Gent?

Vous souhaitez disposer d’une salle de séchage comme récompense supplémentaire pour vos collègues cyclistes qui pédalent sous la pluie? Ensemble avec Jeroen, le responsable de l’équipe Customer Success, nous cherchons une solution pratique et réalisable.

Avez-vous trouvé cet article intéressant?

question rhétorique

Peut-être que ton réseau s’y intéresse également! Partage cet article et inspire ton entourage avec des tuyaux et avis pratiques au sujet de la mobilité durable.